Trucs et astuces

Trucs et astuces

Trucs et astuces

Il n’existe pas de façon standardisée de gérer l’utilisation de votre bac brun. Chacun trouve sa façon selon ses résidus, sa volonté, ses pratiques déjà établies, l’espace disponible, la capacité du ménage à gérer les matières ainsi qu’à s’adapter à la nouveauté. Certains mettent tout en vrac dans leur bac roulant, d’autres congèlent leurs matières et ne les sortent que le matin de la collecte. Certains font déjà un tri et font du compostage domestique, d’autres ne font même pas encore le tri des matières recyclables. La présente section se veut un guide pour vous aider à trouver VOTRE méthode ou à l’adapter, selon vos expériences, pour tirer le maximum de la collecte des matières putrescibles.

Pour se rappeler ce qui va dans le bac

Pour se rappeler ce qui va dans le bac
  • TRUC FACILE, TROIS ÉLÉMENTS À SE RAPPELER: si ça se mange (ou si c'est une partie de quelque chose qui se mange), si c’est en papier ou en carton ou si c’est un résidu de jardin, ça va dans le bac brun, ce n’est pas plus compliqué que ça.

  • Afficher la liste dans un endroit visible, sur le réfrigérateur ou juste à côté du mini-bac, par exemple. Voir la section Matières acceptées pour la liste complète et un aide-mémoire plus simple.
  • Y aller progressivement : débuter avec les matières plus «faciles», et ajouter de nouveaux «défis» progressivement! Par exemple, on pourrait commencer par les épluchures de fruits et légumes, et progressivement ajouter restes de table, viandes et autres produits animaliers, puis les cartons souillés, etc.

Pour emballer les matières

Pour emballer les matières

Il n'est pas nécessaire d'emballer les matières avant de les mettre dans le bac roulant. Tout peut y être déposé en vrac, directement de votre mini-bac de cuisine. Dans ce cas toutefois, il sera nécessaire de laver plus fréquemment vos deux bacs. Les sacs qui vous seront distribués en même temps que votre bac roulant sont voués à vous permettre de trouver VOTRE méthode de gestion. Une fois ceux-ci utilisés, vous pourrez vous en procurer de nouveaux à l'épicerie et à la quincaillerie locales, ou emballer vos matières dans des sacs de papier d'emballage d'épicerie, du papier journal, des circulaires ou du carton. Souvent, doubler ou tripler les épaisseurs permet d'éviter les fuites de liquide. À titre d'exemple de technique, la Ville d'Ottawa a produit un petit vidéo vraiment très "cute" (disponible en cliquant ici) présentant une technique de pliage très simple pour faire une pochette avec du papier journal pour votre bac de cuisine. Rappelez-vous que les sacs de plastique, même compostables, ne sont pas permis dans votre bac.

Congeler les matières animales

Congeler les matières animales

Le meilleur truc pour utiliser le bac brun en toute harmonie et sans inconforts : entreposer les matières «qui puent» (viande, poisson, produits laitiers et autres produits animaliers) au congélateur en attendant la collecte. Vous pouvez également les conserver au réfrigérateur si vous manquez d’espace, pour un résultat relativement équivalent. Les épluchures de fruits et légumes, pain, café et autres matières qui ne dégagent pas de mauvaises odeurs peuvent être accumulées sans inconvénients sous le comptoir dans votre mini-bac de cuisine. Bien sûr, il faut tout de même vider celui-ci régulièrement dans le bac à l’extérieur.

Le bac brun, complément parfait de votre composteur domestique

Le bac brun, complément parfait de votre composteur domestique

Voyez le bac brun comme un complément de votre composteur domestique et continuez à utiliser ce dernier comme avant, vous gèrerez ainsi la majeure partie de vos matières organiques sur place et produirez ainsi votre propre compost, utilisable quand bon vous semble. Complétez ensuite avec votre bac brun pour les viandes, poissons, restes de repas et de salades contenant de la sauce/vinaigrette et autres produits ne pouvant pas être déposés dans le composteur domestique. Puisque le volume de matières destinées au bac brun s’en trouve nettement réduit, vous pouvez facilement les congeler durant la semaine et ne les sortir que le matin de la collecte, voire aux deux semaines. Le bac brun peut également servir quand le composteur domestique est plein, gelé, ou qu’il faut mettre ses raquettes pour s’y rendre! Pour faciliter la combinaison de ces deux pratiques, nous vous avons créé un tableau de tri sur mesure disponible ci-dessous.

Pour éviter les odeurs, mouches et vers blancs dans votre bac brun

Pour éviter les odeurs, mouches et vers blancs dans votre bac brun
  • Mettre son bac au chemin à chaque collecte même s’il contient peu de matières, surtout en période estivale.
  • Entreposer le bac à l’ombre.
  • Saupoudrer régulièrement les matières avec du bicarbonate de soude (« P’tite vache »)
  • Placer correctement votre bac à la rue, les roues du côté de la propriété. Lors de la collecte robotisée, cela évitera aux matières de couler sur le revers du couvercle et, au moment du dépôt, au liquide de dégouter sur l'extérieur de votre bac. Bac à l'envers = Odeurs, mouches, nuisances et indésirables assurés!
  • Nettoyer son bac régulièrement à grande eau, avec un peu de vinaigre ou de savon biodégradable si désiré; saupoudrer du bicarbonate de soude («P’tite vache») sur les parois internes. *Éviter l’utilisation d’eau de Javel, qui se retrouve dans les cours d’eau sous forme d’organochlorés (même suite au traitement des eaux usées), hautement toxiques pour la faune aquatique.
  • Envelopper les résidus alimentaires de papier journal / circulaires ou utiliser des sacs en papier (surtout pour les restes de viandes et poissons; les problèmes de mouches sont principalement causés par ces derniers, et surtout par la viande crue).
  • Si vous mettez les matières en vrac dans votre bac, alternez avec des couches de matières sèches (papier journal, carton, feuilles mortes, etc.).

Pour éviter que les matières gelées restent prises au fond du bac en hiver

  • Placer un gros sac de papier, quelques couches de papier journal ou du carton dans le fond du bac.
  • Dans le pire des cas : votre bac est assez volumineux pour contenir l’équivalent de plusieurs semaines de résidus alimentaires, ce n’est pas grave s’il n’est pas vidé complètement en hiver (pas d’odeurs). Certaines villes collectent même le bac brun mensuellement ou cessent complètement la collecte pendant les mois les plus froids.

Présence d'animaux

  • Appliquer de l’onguent pour la toux (Vicks VapoRub®) sur le rebord du couvercle ou vaporiser de l'assainisseur d'air désinfectant de type Lysol® sur l'intérieur du couvercle.
  • Bloquer l’ouverture du couvercle à l’aide d’une sangle élastique à crochets (« bungee »)… mais n’oubliez pas de la retirer le jour de la collecte! Il existe des élastiques à crochets, spécialements conçus pour barrer votre bac, permanent et qui s'ouvrent d'une seule main. Il s'agit du Bin-J-Clip, disponible à la quincaillerie Patrick Morin pour moins de 10 $.
  • Mettre du poids sur le couvercle en y déposant une pierre ou un bloc de ciment.
  • Placer correctement votre bac à la rue, les roues du côté de la propriété. Lors de la collecte robotisée, cela évitera aux matières de couler sur le revers du couvercle et, au moment du dépôt, de dégouter sur l'extérieur de votre bac.

Tanné de nettoyer votre mini-bac de cuisine ?

Tanné de nettoyer votre mini-bac de cuisine ?
  • Tapissez-le de papier journal ou faites-vous une pochette en pliant du papier journal: c’est plus simple qu’il n’y paraît! Pour un petit cours d'origami: la Ville d'Ottawa a produit un petit vidéo vraiment très "cute" (disponible en cliquant ici) présentant la technique de pliage pour faire ce genre de pochette. Bien qu'en anglais, le tout est facilement compréhensible et assez simple à réaliser.
  • Il existe des petits bacs de cuisine compostables à utilisation unique (le Green Lid, fabriqué à partir de carton d’œuf résistant aux liquides et disponible chez Canadian Tire).

Pour éviter les odeurs et les mouches à fruits dans la cuisine

  • Vider régulièrement votre bac de cuisine dans le bac roulant.
  • Entreposer les restes de viande, poisson ou autres produits animaliers au congélateur en attendant la collecte (enveloppés dans du papier journal dans un contenant de crème glacée ou de margarine, ou dans un sac de papier doublé de cellulose, par exemple).
  • Nettoyer régulièrement le mini-bac (au lave-vaisselle ou avec du détergent à vaisselle).
  • Recouvrir les matières d’une feuille de papier journal après chaque dépôt, ou envelopper toutes les matières dans un petit «baluchon» de papier journal avant de les déposer dans le mini-bac.
  • Un bouchon de liège coupé en deux sur le sens de la longueur et déposé sur le couvercle du mini-bac pourrait agir comme répulsif contre les mouches à fruits.
  • Recouvrir régulièrement les matières de bicarbonate de soude (« P’tite vache »).

Difficulté à nettoyer le bac roulant

Difficulté à nettoyer le bac roulant
  • Toujours déposer quelques couches de papier journal dans le fond du bac afin de récupérer les liquides et d’éviter que des matières collent aux parois.
  • Placer correctement votre bac à la rue, les roues du côté de la propriété. Lors de la collecte robotisée, cela évitera aux matières de couler sur le revers du couvercle et, au moment du dépôt, au liquide de dégouter sur l'extérieur de votre bac.
  • Éviter d’y mettre des liquides (soupe, lait, jus, etc.).
  • Congeler les matières animales, soit celles qui dégagent des odeurs et attirent les mouches. 
Tous droits réservés Ville de Prévost © 2017 Conception Web : Voyou Performance Créative

Formulaire d'envoi