COVID-19 : État de la situation

Guichet citoyen

Ma ville

Loisirs et tourisme

Où souhaitez-vous
partager cette page?

Lacs et cours d’eau

Prévost compte plusieurs cours d’eau sur son territoire et plusieurs de ces citoyens sont des riverains.
  • Algues bleu-vert (cyanobactéries)

    Les cyanobactéries, communément appelées algues bleu-vert, existent naturellement dans les plans d’eau. C’est leur prolifération en de grandes colonies qui devient problématique, étant donné qu'elles peuvent contenir des toxines nocives pour la santé. Ces épisodes de prolifération, appelés « fleurs d'eau », sont exacerbés par des températures chaudes et un apport élevé de matières fertilisantes. Afin d'éviter de tels épisodes, il est important d'agir en prévention : bien végétaliser les rives, sur la plus grande profondeur possible, car les plantes agissent à titre de filtre, ne pas utiliser d’engrais et idéalement pas de compost non plus à proximité des plans d’eau, s’assurer du bon fonctionnement des installations septiques et proscrire les nettoyants contenant des phosphates.

    Précautions à prendre lors d'un épisode de fleur d'eau:

    • NE VOUS BAIGNEZ PAS DANS CETTE EAU
    • NE BUVEZ PAS CETTE EAU
    • NE JOUEZ PAS AVEC LES ÉCUMES
    • ÉLOIGNEZ LES ENFANTS DU SECTEUR AFFECTÉ
    • CONSOMMEZ AVEC MODÉRATION LES POISSONS ou les autres espèces aquatiques ayant été en contact avec de l’eau contaminée et ne mangez pas les viscères. Rincez les instruments de pêche avec de l’eau non contaminée.
    • PUITS DE SURFACE : si l’eau devient verdâtre ou présente une odeur ou coloration inhabituelle, évitez de la consommer ou de l’utiliser. L’ébullition n’est pas efficace. L’eau des puits artésiens ne comporte aucun risque.

    Notez toutefois qu’un simple contact ponctuel avec l’eau ou des éclaboussures est insuffisant pour présenter un risque d’atteinte à la santé. Un tel contact pourrait tout au plus, et dans de rares cas, occasionner un problème cutané (MDDELCC).

    Lien utile 

  • Bande riveraine et littoral

    Le règlement de zonage numéro 601 stipule que tous les travaux à l’intérieur de la bande riveraine d’un lac ou d’un cours d’eau sont interdits. Ceci inclut tant les constructions que les opérations de remblai et déblai ainsi que le contrôle de la végétation. Dans certains cas extraordinaires, des travaux peuvent être autorisés, mais ceux-ci nécessitent un permis (règlement sur les permis et certificats numéro 604) et des mesures spéciales de protection devront être mises en place. Cette bande protégée a une profondeur de dix (10) ou quinze (15) mètres à partir de la ligne moyenne des hautes eaux du lac ou du cours d’eau. Les cours d’eau intermittents sont aussi assujettis à cette réglementation puisque considérés comme étant des cours d’eau à part entière.

    Le littoral est le lit du lac ou du cours d’eau en quelque sorte. Il part de la ligne naturelle des hautes eaux pour se rendre jusqu’au milieu du plan d’eau. Le littoral abrite une faune et une flore très diversifiées et c’est pourquoi il est primordial de le protéger et de le conserver le plus possible dans son état naturel au même titre que la rive.

    Il est important de savoir que tous les aménagements à l’intérieur de la bande de protection riveraine sont réglementés, incluant la plantation et la coupe d’arbres ainsi que l’entreposage et le dépôt de matériel.

  • Programme de végétalisation des rives

    La Ville de Prévost offre aux riverains de lacs ou de ruisseaux, la possibilité de se procurer des plantes indigènes subventionnées jusqu'à hauteur de 30 % pour la végétalisation des berges. Un choix d’herbacées, d’arbustes et d’arbres est offert aux riverains à des prix retrouvés nulle part ailleurs. Ce programme permet aux propriétés riveraines de se conformer facilement à la réglementation qui exige que l'ensemble des rives des lacs et cours d'eau de Prévost soient adéquatement végétalisées sur une profondeur de cinq (5) mètres.

    Liens utiles

Retour

Inscrivez-vous
au portail citoyen pour
recevoir des alertes.

S'inscrire